Quiz

Utilisez-vous les médias sociaux de manière éthique et responsable? Faites le test!

1. Les contenus que vous diffusez dans les médias sociaux resteront à jamais confidentiels si vous réglez vos paramètres de sécurité de façon que seuls vos abonnés puissent les voir. Vrai ou faux?

vrai et faux. Les paramètres de sécurité peuvent varier selon les changements que vous apportez à votre compte. Réglez-les en fonction de vos besoins. Il serait fâcheux que des renseignements personnels (relatifs à votre famille, votre emploi, vos biens) se retrouvent entre des mains malveillantes. N’oubliez pas : même une publication éphémère peut être captée et sauvegardée par d’autres utilisateurs!
Principe no 1

2. Un étudiant peut diffuser dans les médias sociaux la photo d’une diapositive présentée pendant un cours afin d’en partager le contenu, qu’il juge intéressant. Vrai ou faux?

Faux, sauf s’il a obtenu l’autorisation du professeur. Les règles de propriété intellectuelle qui s’appliquent en classe concernent aussi les médias sociaux.
Principe no 2

3. Un professeur peut accoler le logo de l’Université à ses résultats de recherche lorsqu’il les diffuse sur les réseaux sociaux. Vrai ou faux?

Vrai. Le professeur demeure toutefois responsable des résultats de ses travaux, et son opinion n’engage que lui.
Principe no 6

4. Un étudiant peut mentionner sur les réseaux sociaux avoir rencontré une personnalité connue dans le cadre d’un stage. Vrai ou faux?

Vrai et faux. Un étudiant dont la future profession est régie par un code de déontologie qui impose la confidentialité ne peut divulguer sur les réseaux sociaux ou ailleurs avoir côtoyé une personnalité dans le cadre d’un stage. Par exemple, un étudiant en médecine n’a pas le droit de parler de ses patients, connus ou pas. Par contre, un étudiant en science politique qui a organisé une conférence avec une personnalité connue dans le cadre de son stage peut diffuser cette information.
Principe no 2

5. Se plaindre publiquement de ses conditions de travail sur les réseaux sociaux est un bon moyen d’obtenir le soutien de ses collègues. Vrai ou faux?

Faux. Il est normal de vivre des frustrations, mais la meilleure façon de trouver des solutions est d’en discuter avec son gestionnaire. Se plaindre sur les réseaux sociaux ne ferait qu’envenimer la situation.
Principe no 3

6. Les membres de la communauté universitaire ont le droit de s’exprimer au nom de l’Université dans les médias sociaux. Vrai ou faux?

Faux. Chaque membre a bien sûr le droit de s’exprimer dans les médias sociaux. Toutefois, seules les personnes mandatées pour parler au nom de l’Université peuvent le faire.
Principe no 6

7. Lorsqu’on partage une information divulguée par un tiers dans les médias sociaux, les règles de probité intellectuelle et de partage de contenus exigent qu’on cite ses sources. Vrai ou faux?

Vrai. Dans les médias sociaux, le simple partage d’un lien peut porter à confusion. Il est important de mentionner ses sources et de préciser si l’on est d’accord ou non à propos des opinions exprimées. Il est utile aussi de connaître les codes propres à chaque média social. Par exemple, partager un gazouillis (retweet) signifie généralement qu’on approuve le contenu de cette publication.
Principe no 5

8. Un étudiant peut prendre son professeur en photo à son insu et diffuser la photo dans les médias sociaux si la publication a une durée de vie de 24 heures. Vrai ou faux?

Faux. Avant de publier la photo de quiconque dans les médias sociaux, qu’elle soit permanente ou temporaire, il est important d’obtenir l’autorisation de la personne concernée.
Principe no 2

9. Il est recommandé d’utiliser un compte unique dans les médias sociaux pour ses activités personnelles et professionnelles. Vrai ou faux?

Faux. Il est important de dissocier ses comptes personnels et professionnels dans les médias sociaux. Par exemple, on peut présenter ses travaux sur des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Twitter et partager des photos de vacances sur Facebook – on s’assure alors que ses contacts restent personnels.
Principe no 4